Quel impact sur le cours du bitcoin aura vraiment le fonds indiciel adossé à la plus célèbre des cryptomonnaies lancé mardi? Après des premières heures de cotation relativement calmes, mardi, l’ETF de ProShares coté sous le symbole BITO a suscité l’engouement des investisseurs, attirant 1 milliard de dollars de capitaux en deux jours, un record. Dans la foulée, le bitcoin a atteint un nouveau record historique à près de 67 000 dollars mercredi après-midi (un peu en dessus ou un peu en dessous selon différents sites, le bitcoin n’ayant pas un cours officiel). Avant de redescendre jeudi, pour valoir autour de 63 500 dollars vendredi vers 14h30, très proche du niveau d’avant le lancement de l’ETF de ProShares. Ce dernier est dans le même temps revenu près de son cours de lancement, à 40,80 dollars à la clôture de jeudi, après avoir touché un sommet à 43,95 mercredi.

Pour les tenants du bitcoin, le lancement d’un tel fonds indiciel sur le plus grand marché des cryptos attirera de nouveaux investisseurs, individuels mais aussi professionnels. Car acheter un ETF peut se faire à partir de n’importe quel compte de trading en ligne, de manière plus simple que d’acquérir directement des bitcoins avec un portefeuille électronique. Des observateurs prévoient déjà un cours de 70 000, 80 000 ou même 100 000 dollars pour la fin de l’année pour le bitcoin.

Prise de profits

Quel sens donner au retrait observé jeudi, alors? Des investisseurs ont pris leurs profits après le pic de mercredi et un repli plus marqué à court terme est prévisible, estime Craig Erlam, analyste de marché chez Oanda, un courtier en ligne américain. Des analystes de JP Morgan se sont également montrés sceptiques, jeudi, quant à l’arrivée de nouveaux capitaux significatifs dans le bitcoin via cet ETF: «Nous en doutons, compte tenu de la multitude de possibilités d’investir déjà existantes.» La plus grande des cryptomonnaies affiche une capitalisation boursière de l’ordre de 1200 milliards de dollars. «Les investisseurs baissiers voient ce nouvel ETF comme un ajout marginal dans l’univers très fourni des produits d’investissement dans le bitcoin», note également JP Morgan.

Cet univers doit s’enrichir vendredi d’un nouveau fonds indiciel, lancé par la société de gestion alternative spécialisée dans les cryptos Walkyrie. Une douzaine d’instruments similaires devraient être lancés dans les prochains mois, selon Reuters. La SEC, l’autorité des marchés financiers américains, ne s’oppose pas à ce type d’ETF, adossés à des contrats à terme sur le bitcoin, car ils s’échangent sur des marchés régulés. La SEC a en revanche toujours mis son veto à un instrument qui investirait directement dans du bitcoin, jugé trop volatil et dangereux pour de nombreux investisseurs.

Rotation vers les cryptos alternatives

La deuxième cryptomonnaie en termes de taille, l’ether, pourrait également faire l’objet d’un ETF prochainement, selon des rumeurs. Les cryptomonnaies dites alternatives (toutes sauf le bitcoin) étaient recherchées par les investisseurs après le recul du bitcoin jeudi. L’ether a ainsi dépassé 4300 dollars pour la première fois depuis mai, tandis que le solona ou le litecoin affichaient des progressions à deux chiffres sur 24 heures. «Nous nous attendons à une rotation du capital vers l’ether et les principales cryptos alternatives pendant que le bitcoin se calme un peu», résume Matthew Dibb, de Stack Funds, une société d’investissement spécialisée dans les actifs numériques.