Technologie

Black Friday: des sites web suisses dépassés par la demande

Saturés, les sites d'Interdiscount, Microspot ou encore Manor ont été partiellement mis hors ligne vendredi

C’est par des tweets un brin moqueurs, publiés par des clients, que Manor, Microspot ou encore Interdiscount se sont fait railler vendredi. Leurs sites web ont effet été longtemps inaccessibles à l’occasion du Black Friday, ce jour de promotions importantes. En milieu d’après-midi, le site web de Manor demeurait injoignable deux fois sur trois, alors que ceux de ses concurrents étaient de nouveau accessibles. Celui de Migros spécialisé dans les appareils électroniques, Melectronics.ch, n’avait été que partiellement affecté en matinée.

Dès les premières heures, les internautes se sont heurtés à des messages peu clairs de la part de ces entreprises. Ainsi, Microspot écrivait: «Pour des raisons de maintenance, notre shop en ligne www.microspot.ch n’est actuellement pas accessible.». Pas mieux chez Interdiscount: «An internal error has occurred. Please try again later.» De son côté, Manor n’affichait pas d’information particulière lorsque son site était inatteignable. A notre connaissance, aucune de ces sociétés n’a daigné informer ses clients potentiels via Twitter. A noter que les principaux sites suisses de vente en ligne Digitec.ch et Galaxus.ch, propriété de Migros, n’ont pas subi de perturbation vendredi.

En mars, plusieurs sites des groupes Migros et Coop avaient été mis hors ligne via des attaques de pirates informatiques. Vendredi, c’est a priori l’afflux d’internautes désireux de faire des bonnes affaires qui a saturé les serveurs de ces sociétés. Par exemple, Microspot proposait toutes les quatre heures de nouvelles offres. De son côté, Digitec affichait un compteur permettant de voir l’état des stocks des articles en promotion.

Brack.ch imite Amazon

Par ailleurs, cette semaine a vu le site de vente en ligne Brack.ch (uniquement disponible en allemand) marcher dans les traces d’Amazon. Le site suisse, qui vend des instruments de musique, de l’électroménager ou encore des accessoires de sport, propose désormais un petit bouton physique. Il est possible de le placer à côté d’un produit chez soi (par exemple du produit lessive) et d’appuyer dessus pour en être livré le lendemain. Ces boutons sont configurés par smartphone et connectés à Internet. Ils coûtent 29 fr. 90 et Brack.ch propose aussi un système d’abonnement pour 49 francs par an.

Publicité