BlackRock va liquider ses investissements non durables. C’est ce qu’a annoncé Larry Fink, le patron du plus grand gérant d’actifs au monde (7000 milliards de dollars d’avoirs) dans sa traditionnelle lettre aux dirigeants des grandes entreprises, diffusée mardi. La question climatique provoque une «transformation fondamentale du secteur financier», écrit-il notamment dans un document comprenant 29 fois le mot «climat».