Planète finance

BNB, la crypto qui prévoit de se faire hacker

La plateforme d’échange Binance a offert 250 000 dollars de récompense pour retrouver des hackers qui l’ont ciblée. Elle a aussi mis de côté de quoi répéter l’expérience pour 39 attaques supplémentaires

Chez Binance Exchange, on ne plaisante pas avec les attaques informatiques, même lorsqu’elles sont ratées. Comme son nom l’indique moyennement, Binance Exchange est une plateforme d’échange de cryptomonnaies, spécialisée sur le marché chinois. Le 11 mars, Binance a offert 250 000 dollars de récompense à quiconque l’aiderait à faire arrêter les auteurs d’une attaque informatique qui avait visé ses serveurs quelques jours auparavant.

A première vue, l’attitude est louable. Binance prend des mesures contre le hacking, l’une des plaies des monnaies numériques. Depuis 2014, les clients des plateformes d’échange se sont fait voler environ 1,4 milliard de dollars par des pirates informatiques. L’un des épisodes les plus connus s’est produit en janvier, lorsque Coincheck, une importante plateforme d’échange japonaise, s’était fait voler l’équivalent de 530 millions de dollars appartenant à ses clients. Le gendarme financier japonais avait par la suite sanctionné plusieurs exchanges, allant jusqu’à en suspendre deux pour un mois. Le signe que la rigueur n’était peut-être pas le fort de ces plateformes.

Et sinon, renforcer votre sécurité, ça vous tente?

Mais pas de ça chez Binance, comme file la métaphore sportive: «Comme dans un match de football, vous ne pouvez pas faire que vous défendre», a déclaré son CEO sur Twitter. Même si les hackers ne lui ont rien volé le 7 mars, Binance a donc offert un quart de million de dollars de récompense. Plus exactement l’équivalent en BNB, également appelé Binance Coin, le jeton que l’entreprise avait émis pour se financer. Le BNB est maintenant la 23e cryptomonnaie la plus importante de la planète, avec une capitalisation boursière de 880 millions de dollars, vendredi après-midi (le bitcoin reste premier, avec près de 140 milliards).

Bref, si la valeur du BNB n’a pas vraiment bougé au moment du hack, le 7 mars, elle s’est envolée le 13, après l’annonce de la récompense, passant de 8 à 11 dollars. Des crypto-investisseurs ont peut-être salué l’offensive de Binance et ont acheté du BNB avec la croyance qu’il serait à l’avenir mieux protégé. Ils ont oublié que la plateforme avait annoncé avoir mis de côté un total de 10 millions de dollars pour offrir de futures récompenses. Soit de quoi contre-attaquer à 40 hackings en tout. Une autre solution aurait consisté à renforcer son infrastructure et ses procédures, peut-être.

Explorez le contenu du dossier

Publicité