C’est un statu quo qui n’en est pas vraiment un. Jeudi, la Banque nationale suisse (BNS) a annoncé qu’elle laissait inchangés, à -0,75%, son taux directeur et le taux d’intérêt négatif appliqué aux avoirs à vue.

Elle répète aussi qu’elle reste «disposée à intervenir au besoin sur le marché des changes» pour faire baisser le franc. La banque centrale n’aura donc pas suivi son homologue européenne qui, la semaine dernière, a baissé ses taux de -0,40 à -0,50% et annoncé un nouveau programme de rachats d’actifs.