On est très loin d’un «e-franc» accessible à tous. Mais la Banque nationale suisse (BNS) travaille sur les monnaies numériques de banques centrales. Elle a annoncé jeudi avoir réussi une étude de faisabilité dans ce domaine, en collaboration avec la Banque des règlements internationaux (BRI) et l’opérateur de la bourse suisse, SIX.

Lire aussi: Rebaptisée «diem», la libra attendra l’an prochain