Lu ailleurs

La BNS veut rejoindre un club de banques centrales écolos

La Banque nationale suisse a déposé une demande d’adhésion au NGFS, un réseau mondial de banques centrales mobilisées pour que la finance contribue à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, révèle «24 heures»

Pour le conseiller national Benoît Genecand (PLR/GE), ne pas faire le pas aurait été de l’ordre de la «provocation». Régulièrement critiquée pour l’investissement de ses réserves monétaires dans le secteur des énergies fossiles, la Banque nationale suisse (BNS) s’active en coulisses pour accélérer ses efforts dans la préservation de l’environnement.

Dans 24 heures mardi, la BNS confirme qu’elle a déposé une demande d’adhésion au Network for Greening the Financial System (NGFS). Ce réseau de banques centrales s’est créé dans la foulée de la COP21 et de l’Accord de Paris. Il compte 30 membres, dont la BCE et la Banque populaire de Chine. Son objectif, affiché sur son site internet: «Aider à renforcer la réponse mondiale pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et renforcer le rôle du système financier dans la gestion des risques et la mobilisation de capitaux pour des investissements verts et sobres en carbone, dans le contexte plus large d’un développement respectueux de l’environnement.»