machines

Bobst étrenne son nouveau site de production

Le Conseiller fédéral Johan Schneider-Ammann a couvert l’entreprise vaudoise d’éloges, se disant «très enthousiaste de voir que Bobst défendait les intérêts industriels de ce pays»

Soleil, petits fours et machines à emballer. Jeudi, le groupe vaudois Bobst avait invité clients, fournisseurs, représentants de l’industrie et politiciens à célébrer l’inauguration de son nouveau site de production de Mex (VD), qui remplace définitivement le site historique de Prilly (VD). Le chef du Département fédéral de l’économie, Johann ­Schneider-Ammann, avait fait le déplacement de Berne.

Car, loin de se cantonner à la campagne vaudoise, le spécialiste de l’emballage «représente l’ancrage industriel de tout le pays», assurait le conseiller fédéral à l’heure de l’apéritif. Avant de se dire «très enthousiaste de voir que Bobst continue de défendre les intérêts industriels de ce pays». C’est ce genre de sociétés, a insisté Johann Schneider-Ammann, qui permet de défendre le petit avantage qu’a encore la Suisse en terme d’innovation.

240 apprentis

Le chef du Département de l’économie a, en outre, assuré que la société était «exemplaire, surtout au niveau de la formation [240 apprentis sont présents dans le centre de formation qui jouxte le nouveau site de production]. Et, en tant qu’ancien entrepreneur, je sais ce que cela représente d’avoir tant d’apprentis».

Un mot pour les 420 emplois supprimés lors des mesures de restructuration? «J’ai toute confiance en Bobst, assurait Johann Schneider-Ammann. S’ils ont procédé à cette restructuration, c’est que c’était nécessaire. Pas agréable, mais nécessaire.»

A cheval sur trois communes

Avec cette inauguration, Bobst clôt définitivement le chapitre du déménagement entamé en 2010. Sous le nom de code «TEAM» («Tous Ensemble à Mex»), le processus aura, en définitive, nécessité 155 millions de francs pour déplacer 200 machines et 900 employés.

Les clés du site de Prilly ont été remises à la fin du mois de mars au nouvel acquéreur Sicpa (spécialiste des encres de sécurité). Par petits groupes, une large centaine d’invités a visité jeudi les différents bâtiments du site de production, qui compte plus de 120 000 mètres carrés et fait travailler quelque 1650 collaborateurs. Et pas seulement sur Mex, précisait le guide: «On dit Mex parce que c’est plus court, mais en fait, le site est à cheval sur trois communes: Mex, Vufflens-la-Ville et Villars-Sainte-Croix.» «Ça ne doit pas être facile avec les impôts», rigolaient des visiteurs.

Les nouveaux bâtiments du groupe possèdent une série de panneaux solaires permettant de couvrir 30% des besoins en énergie de la société.

Publicité