Bobst a plongé dans les chiffres rouges au terme du premier semestre 2009. Le fabricant vaudois de machines d’emballage a essuyé une perte nette de 70,2 millions de francs, contre un bénéfice net de 26,7 millions lors de la même période de l’an passé.

Le chiffre d’affaires a pour sa part chuté de 39,8% pour s’établir à 465,6 millions de francs, a indiqué mercredi l’entreprise de Prilly (VD). En ce qui concerne l’activité opérationnelle, Bobst a également accusé une perte de 79,3 millions, après un bénéfice de 35,3 millions au premier semestre 2008.

Les perspectives sont pour l’heure jugées très peu encourageantes, alors que les entrées de commandes évoluent à un niveau «très faible». Bobst dit s’attendre à inscrire une perte nette sur l’entier de l’exercice en cours, tandis que le groupe avait encore dégagé encore un bénéfice de 86 millions de francs l’an dernier.

L’action du groupe vaudois a dégringolé à l’ouverture de la Bourse suisse mercredi, après la publication de ses résultats semestriels. La perte du fabricant de machines d’emballage est trois fois plus grande que prévu par les analystes.

Le titre a perdu jusqu’à 11% en début de séance. Vers 10h00, il abandonnair toujours près de 10% à 37,45 francs. Il figurait ainsi parmi les principaux perdants d’un marché alors en légère baisse.

Les analystes saluent en revanche le train de mesures annoncé par Bobst. Pour réduire ses coûts, accroître son efficacité et ses parts de marché, l’entreprise indique avoir lancé une restructuration d’une ampleur et d’une rapidité «sans précédent».

En se basant sur divers scénarios, Bobst a défini un programme de réduction des coûts qui concernera l’ensemble des domaines d’activités et des régions. Le but est d’atteindre des économies annuelles d’environ 100 millions de francs jusqu’en 2011.

La réalisation du programme nécessitera des coûts non récurrents de 70 millions de francs, dont 60 millions influenceront probablement les résultats de 2009. Les 10 millions restants seront inscrits sur 2010.