Le résultat a été influencé par les coûts de transformation et les coûts à caractère unique, a indiqué l’entreprise mardi dans un communiqué. Sur le plan opérationnel, le résultat EBIT accuse également une perte de 175,2 millions de francs, contre un bénéfice de 86 millions en 2008.

Bobst a ressenti de plein fouet les effets de la crise en 2009. Le chiffre d’affaires, déjà publié en février, s’est inscrit à 1,055 milliard de francs, ce qui correspond à une baisse de 35,4%.

L’année 2010 a débuté avec un portefeuille de commandes en légère hausse par rapport au début 2009. Au niveau actuel des entrées de commandes, le groupe table sur un chiffre d’affaires d’environ 1,25 milliard. Compte tenu de l’augmentation du volume et de l’impact du programme de transformation, une amélioration significative des résultats est attendue.