Acquisitions

Bobst rachète en Chine et Zurich au Liban

L’entreprise vaudoise entre dans le capital d’un leader de machines et l’assureur renforce sa présence dans le Golfe

Bobst Group rachète 65% du capital du chinois Gordon, entité de Hong Kong qui contrôle la société chinoise Shanghai Eternal Machinery. Le fabricant vaudois de machines d’emballages se réserve l’option de posséder à terme l’ensemble des actions.

Le propriétaire de Gordon va demeurer dans l’entreprise en tant que directeur et actionnaire, a indiqué lundi Bobst dans un communiqué. La transaction, dont le montant n’est pas dévoilé, devrait être finalisée en janvier 2011, une fois obtenue l’approbation des autorités compétentes.

Shanghai Eternal Machinery est une firme spécialisée dans la fabrication d’équipement automatique et semi-automatique pour le découpage à plat et le refoulage, l’estampage ainsi que le pliage et collage. Elle constitue un des leaders sur ce segment d’activité en Chine.

Pour Bobst, l’entrée dans le capital de Shanghai Eternal Machinery permet de renforcer sa stratégie et sa présence en Chine. Le groupe de Prilly (VD) rappelle au passage sa détermination à devenir un acteur important sur un marché en «pleine expansion» pour l’industrie du carton ondulé et de la boîte pliante.

De son côté, l’assureur Zurich reprend la Compagnie libanaise d’assurances, basée à Beyrouth avec une présence dans les Emirats arabes unis, au Koweit et à Oman. Le groupe zurichois veut ainsi accélérer son entrée sur le marché des pays du Proche-Orient.

La transaction permet à Zurich d’offrir sa palette de produits à des clients dans cette région, a fait savoir lundi Zurich Financial Services Group. Créée en 1951, la Compagnie libanaise offre des services en matière de dégâts à des privés et des entreprises. Au Liban, elle propose aussi une couverture d’assurance vie.

L’accord porte sur 99,98% de la Compagnie libanaise. Le rachat devrait s’effectuer dans le dernier quart de 2010. A fin 2009, précise le communiqué, la Compagnie libanaise accumulait des primes brutes d’un montant total de 49,1 millions de dollars (47,2 millions de francs) et un bénéfice après impôts de 5,1 millions.

Publicité