Le 737 MAX de Boeing vient à peine de retrouver la voie des airs en Europe, après quasiment deux ans d'interdiction de vol, qu'un nouvel appareil du constructeur se retrouve cloué au sol. Dimanche, l'entreprise américaine a demandé l'immobilisation de 128 Boeing 777 équipés de moteurs PW4000 et l'autorité fédérale américaine de régulation de l'aviation (FAA) a exigé un examen supplémentaire de ces appareils.

Cette décision intervient après l'explosion d'un moteur samedi, juste après le décollage d'un vol reliant Denver, dans le Colorado, à Honolulu. Le même jour, aux Pays-Bas, un avion cargo du modèle B747 a aussi fait face à l'incendie de l'un de ses moteurs, dont les débris tombés au sol ont blessé deux personnes. L'incident américain n'a lui pas fait de blessés malgré la chute de débris de grande taille dans la banlieue de la ville, mais plusieurs compagnies ont choisi d'immobiliser leurs appareils.