Boeing, basé à Seattle depuis sa fondation en 1916, a annoncé vouloir quitter son siège actuel pour Chicago, Dallas ou Denver. Phil Condit, CEO de la société, a tenu à préciser que la décision de Boeing avait précédé le tremblement de terre qui avait affecté la côte Ouest des Etats-Unis en février dernier. Liée historiquement à l'Etat de Washington, l'entreprise créée par Bill Boeing a largement influencé une région qui s'est construite autour du premier constructeur aéronautique mondial. Fierté de Seattle aux côtés de Microsoft, le groupe y dispose même de son propre musée.

«C'est une décision stratégique fondamentale», a expliqué le PDG du constructeur. «En grandissant, nous sommes arrivés à la conclusion que notre siège social devait être dans un endroit plus proche de nos sites industriels», a argumenté ce dernier. Le nouveau siège emploiera moins de la moitié des 1000 personnes actuellement présentes. Phil Condit a précisé que la compagnie allait adopter une structure de gestion plus légère. Les trois directeurs des principales divisions vont être promus au rang de président directeur général. Ces changements entrent en vigueur immédiatement. Le choix du nouveau siège devrait être rendu public d'ici à la fin de l'été.

LT