Avion

Boeing redécollera malgré la crise

Le constructeur continue de s’enfoncer dans ce qui est déjà la plus grande crise de l’histoire de l’aviation. Mais sa position dominante dans ce secteur de l’industrie lui permettra de ne pas disparaître

Des programmes abandonnés avant même leur commercialisation ou des échecs commerciaux, comme celui récent de l’A380, l’industrie de l’aviation en a déjà connu. Deux crashs de 737 MAX et 346 morts en quelques mois, des centaines d’avions immobilisés, une production à l’arrêt, la démission de son directeur général… Depuis dix mois, Boeing traverse la crise la plus importante de l’histoire du secteur. C’est la première fois qu’un appareil certifié et en fonctionnement est cloué au sol pour une durée aussi longue.

C’est à David Calhoun, nouveau directeur général qui a pris ses fonctions lundi, que revient la charge de trouver une porte de sortie pour l’avionneur. Selon toute vraisemblance, le Boeing 737 MAX pourrait commencer ses vols d’essais d’ici au mois de mars. Trop optimiste, le constructeur américain avait annoncé à plusieurs reprises le retour en vol de l’appareil depuis les interdictions mises en place en mars dernier. Des échéances à chaque fois repoussées.