La bataille commerciale fait rage depuis cinquante ans. Alors que ses B737 MAX sont immobilisés depuis mi-mars à la suite d’une vague de défaillances techniques, Boeing a annoncé ce lundi 16 décembre la suspension de sa production dès le mois de janvier. L'avionneur américain précise dans un communiqué «donner la priorité à la livraison des avions stockés». La production du programme 737 est quant à elle interrompue, le mastodonte n'ayant pas obtenu l'aval des autorités aériennes pour faire revoler ce modèle dans lequel 346 personnes sont mortes lors de deux accidents.  

«La remise en service du 737 MAX en toute sécurité est notre priorité absolue», souligne le constructeur soupçonné d'avoir fait pression sur son personnel du programme MAX afin d'augmenter la cadence de production et de rattraper son concurrent Airbus. Au Dubaï Airshow de novembre dernier, l'Américain avait enregistré ses premières commandes depuis son immobilisation au sol, dont celles des compagnie aériennes turque et kazakhe, SunExpress et Air Astana, estimées au prix catalogue à plus de quatre milliards de dollars.