Dans un champ de Pompaples (VD), la chapelle Saint-Loup en panneaux de bois s’élève vers le ciel en zigzag, tel un origami monumental. On retrouve la même élégance sur le récent pavillon du Théâtre de Vidy, à Lausanne, dressé comme un puzzle en trois dimensions, sans aucune vis, ni colle, ni clou. Deux réalisations aux lignes ultra-contemporaines qui poussent le bois hors des forêts battues. Nés grâce à des transferts de technologies développées au sein du laboratoire des constructions en bois (Ibois) de l’EPFL, ces projets ouvrent de nouveaux champs d’application pour ce matériau incontournable du paysage bâti suisse.