Au cœur des marchés

Bonnes et mauvaises nouvelles dans le libre-échange

La montée du protectionnisme reste l’un des risques les plus aigus pour l’expansion économique mondiale. Ce qui n’empêche pas que de bonnes nouvelles sont également à relever

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) suit les mesures prises par les pays membres tant en faveur des échanges que de leurs restrictions. Entre octobre 2018 et mai 2019, 29 mesures ont été mises en place pour faciliter les échanges contre 20 à tendance protectionniste. Le montant des échanges libéralisés s’élève à près de 400 milliards de dollars contre quelque 335 milliards de dollars touchés par les mesures restrictives. Toutefois, il faut reconnaître que les mesures protectionnistes prises durant cette période sont 3,5 fois plus nombreuses que la moyenne observée depuis 2012.

Lire aussi: La fronde s'étend contre l’accord avec le Mercosur