Credit Suisse a attribué moins de bonus en 2010 que pour l’année précédente. La somme des compensations variables a été réduite de 25%, a indiqué ce matin le directeur de la banque, Brady Dougan, lors d’une conférence de presse à Zurich.

En revanche, la part fixe des salaires a été augmentée, en particulier parmi les cadres. Au final, la rémunération globale par personne a reculé de 9%, a signalé le patron de Credit Suisse.

Brady Dougan n’a pas donné davantage de détail concernant les montants versés. «Tous les détails seront disponibles dans le rapport annuel qui paraîtra fin mars», a-t-il précisé. Credit Suisse avait déjà annoncé début janvier sa politique 2010 concernant les bonus, dévoilant que davantage de collaborateurs de l’établissement bancaire recevraient pour cette année leur bonus de manière différée.

Seuil minimal abaissé

Le seuil minimal pour ce type de distribution passe de 125 000 francs à 50 000 francs. Concrètement, seuls les salariés gratifiés d’un bonus inférieur à 50 000 francs toucheront cette somme directement et en une fois. La part des bonus versés de façon différée a ainsi été augmentée de 35 % à 70 %. Le système 2010 prévoit par ailleurs une diminution des versements en liquide, au profit d’actions.

Objet de nombreuses critiques ces dernières années, l’effet de levier influençant fortement la valeur des actions distribuées aux collaborateurs sera atténué. Ces titres dépendront uniquement des fluctuations du marché et non plus des résultats de la banque.

Pour rappel, au titre de l’année 2009, les managers de l’établissement bancaire avaient perçu de juteuses rémunérations représentant trois milliards de francs au total. Le patron du groupe, Brady Dougan, avait touché à lui seul des actions représentant près de 71 millions.