La morosité du secteur du commerce à Genève s'arrête aux abords de l'aéroport. En effet, le centre commercial géré par Aéroport international de Genève (AIG), le second plus grand du canton, est même en plein boom.

L'année passée, AIG a touché 57,5 millions de francs au titre des redevances commerciales, soit 8,9% de plus que l'année précédente. Cette progression est directement liée à l'évolution du chiffre d'affaires des boutiques. Le rythme a accéléré à un impressionnant 19,5% sur les cinq premiers mois de 2006. «Deux nouvelles boutiques de luxe se sont installées dans la zone hors taxes et les heures d'ouverture ont été étendues», explique Robert Deillon, le directeur général d'AIG.

L'heure d'ouverture a été avancée de 8 heures à 7 heures à titre d'essai. La mesure a obtenu un tel succès qu'elle sera généralisée à partir de juillet, a indiqué AIG.

L'aéroport réalise 52,3% de son chiffre d'affaires grâce à ses activités non aériennes (y compris les parkings). Robert Deillon s'en félicite, car elles progressent deux fois plus vite que les redevances aéroportuaires (+4,7%). «Beaucoup d'aéroports rêveraient d'atteindre une telle proportion», ajoute-t-il. Le patron d'AIG pense-t-il à Zurich pour qui ce ratio s'établit à 43%?