Tour du monde de l’innovation

Boston reste au sommet

en accélérant la créativité

L’Université Harvard et le ­Massachusetts Institute of Technology (MIT) figurent au sommet des classements des meilleures universités aux Etats-Unis et dans le monde. Ces deux universités sont situées dans la région de Boston, qui compte pas moins de 300 établissements d’enseignement supérieur. «La matière grise est aussi importante pour l’éco­nomie du Massachusetts que le pétrole l’est pour le Texas ou les céréales pour l’Iowa», rapporte le gouverneur Deval Patrick. Cette matière grise, si précieuse à la région, propulse en effet le Massachusetts au sommet du classement des «Etats leaders en technologies aux Etats-Unis», suivi de la Californie, de la Pennsylvanie et de New York.

La créativité est à la base de la réussite de cette économie de l’innovation. Le développement de la place de Kendall Square à Cambridge, qui a su profiter de la proximité géographique avec le MIT, en est un bon exemple. De nombreuses entreprises spécialisées en sciences de la vie et en technologies de l’information y ont établi leur centre de recherche. Comptons parmi celles-ci Novartis, Pfizer, Sanofi, Eisai, Amgen, Biogen ou encore Schlumberger, de même qu’Amazon, Microsoft et Google. Le Cambridge Innovation Center (CIC), fondé en 1999 par Tim Rowe, ancien diplômé du MIT, est situé à deux pas de la place de Kendall Square. Cet établissement pionnier offre un espace de travail partagé, ces fameux coworking spaces, à plus de 600 entreprises qui emploient près de 1800 employés.

L’innovation a toujours été un facteur majeur de développement et de compétitivité pour le Massachusetts. Suite au succès de Kendall Square, Thomas M. Menino, ancien maire de la ville de Boston, lança en 2010 un projet de création de quartier de l’innovation, le Boston Innovation District (BID). Aujourd’hui, ce quartier de 4 km2 situé entre le centre financier et la zone portuaire de la ville est devenu une réelle plateforme pour l’innovation, la collaboration et l’entrepreneuriat. On y compte à ce jour plus de 6000 emplois et 200 entreprises.

Nicole Fichera est directrice du District Hall, «maison de la communauté de l’innovation» de Boston. Ce bâtiment public unique en son genre encourage les jeunes entrepreneurs innovants à venir partager leurs idées dans un lieu ouvert à tous qui met à disposition des espaces de travail partagés, des salles de conférences et un espace de restauration. Selon elle, la collaboration entre les différents partenaires présents est un élément clé du succès du BID. Le CIC, sa Fondation Venture Café et l’organisme MassChallenge, le plus grand programme d’accompagnement de start-up au monde, ont ainsi contribué à la réussite de ce quartier de l’innovation.

Carlos Martinez-Vela, président de la Fondation Venture Café, décrit le BID comme un nouvel écosystème d’innovation qui permet à la recherche de dépasser les frontières de la science, du savoir et des technologies. Avec Kendall Square, ces deux quartiers ont su bénéficier des nombreuses infrastructures existantes dans la région de Boston et des larges ressources d’expertises présentes à l’Université Harvard et au MIT.

Parallèlement, des initiatives, telle MassChallenge, soutiennent les start-up. Swissnex Boston organise cet événement dans le cadre des Venture Leaders, développés par Jordi Montserrat. Le 22 mai 2014, John Harthorne, fondateur et directeur de MassChallenge, annonçait les 128 finalistes qui avaient été sélectionnés pour le programme d’accélération MassChallenge 2014. Parmi ces finalistes, quatre start-up suisses ont été choisies: One Drop Diagnostics, G-Therapeutics, Noonee et ProtonMail. En tant que sponsor officiel de MassChallenge, la Haute Ecole de gestion de Fribourg est fière de les voir prendre part au programme.

* Directeur de Swissnex Boston