Le titre du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën s’inscrivait en forte hausse jeudi matin à la bourse de Paris alors que le groupe vient d’annoncer la fermeture de son site d’Aulnay, en région parisienne, et la suppression de 8000 emplois en France. Après une ouverture hésitante, la valeur progresse en fin de matinée de 2,5%. Elle signait ainsi la seconde plus forte progression de la cote, dans un marché en recul de 0,57%.

Le constructeur, qui a déjà vu son bénéfice net divisé par deux en 2011, a enregistré une perte nette au premier semestre 2012, dont l’ampleur n’est pas précisée. Il table à présent sur un recul du marché européen de 8% cette année, contre 5% auparavant, et de 10% en ce qui le concerne.