Marchés

La bourse de Londres dans le vert le jour du référendum sur l'UE

La Bourse de Londres grimpait nettement jeudi à la mi-séance, croyant au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne après la publication d'un nouveau sondage faisant état d'un retard du camp du Brexit dans les intentions de vote

«Un nouveau changement dans les intentions de vote indiquées par les sondages, allant dans le sens d'un maintien, a poussé la livre sterling à son plus haut niveau depuis six mois et entraîné une hausse des actions britanniques et européennes», a expliqué Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Publié jeudi en fin de matinée, un sondage de l'institut Ipsos Mori pour le quotidien The Evening Standard a fait état d'une majorité de 52% de partisans du maintien britannique dans l'UE dans les intentions de vote, contre 48% pour les supporters du Brexit.

La firme de paris Betfair a fait état pour sa part de cotes largement favorables au maintien, jugé beaucoup plus sûr par les parieurs. Sur la base des paris enregistrés, Betfair estimait jeudi en fin de matinée que le maintien avait 86% de chances de l'emporter, contre 14% pour le Brexit. Les bookmakers sont parfois considérés comme plus fiables pour anticiper les résultats électoraux que les sondages au Royaume-Uni.

Le résultat de ce référendum historique reste toutefois encore incertain et ce scrutin devrait entraîner encore une grande volatilité sur les marchés.

«Ca va être une très longue journée», ont prévenu Mike van Dulken et Augustin Eden, d'Accendo Markets. «Les sondages publiés pendant la nuit suggèrent que le résultat pourrait être très serré bien qu'un récent mouvement en faveur du maintien semble doper l'humeur dans les échanges du matin», ont souligné ces analystes.

Le résultat de ce référendum historique est incertain, d'après les sondages, et ce scrutin devrait entraîner une grande volatilité sur les marchés, notamment en cas de Brexit.

Une certaine montée des valeurs les plus exposées en cas de départ du Royaume-Uni de l'UE semblait accréditer l'idée toutefois, en début d'échanges jeudi, qu'un certain nombre d'investisseurs pariait plutôt sur la victoire des partisans du maintien.

«Malgré la tendance positive sur les marchés britanniques, les risques demeurent élevés. L'humeur pourrait vite tourner à l'aigre à la moindre inquiétude au sujet des résultats», a prévenu néanmoins Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

«Tout mouvement de vente pourrait devenir important car de nombreux d'investisseurs n'hésiteraient pas à liquider leurs positions», fondées sur l'hypothèse d'un maintien, en cas d'indices favorables au Brexit, et ce avant même le résultat officiel du vote, a ajouté l'analyste.

Parmi les grandes banques, RBS gagnait 1,22% à 249,60 pence, Barclays 0,69% à 183,25 pence et HSBC 0,66% à 446,95 pence. Lloyds était stable en revanche (-0,04%) à 70,52 pence.

Du côté des groupes du secteur de la construction, Taylor Wimpey progressait de 0,32% à 188,80 pence, Persimmon de 0,48% à 2.096 pence et Barratt Developments de 0,09% à 568,50 pence.

La grande distribution se portait bien elle aussi: Sainsbury grimpait de 0,86% à 246,80 pence et Morrison de 0,90% à 190,10 pence, encouragés par la forte montée du numéro un des supermarchés, Tesco (+1,86% à 169,55 pence), après avoir fait état d'une progression de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice comptable 2016-2017.

Partout dans le vert

Les marchés européens sont aux aguets. Du côté de Francfort, l'indice Dax, qui a déjà enchaîné quatre séances consécutives de hausse, prenait encore 0,87% à 10 158,96 points dans la matinée.

La bourse de Paris accélérait sa progression et prenait plus de 2% jeudi à la mi-journée, les investisseurs tablant davantage sur un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Après avoir connu aussi plusieurs séances à la hausse, la bourse suisse évoluait plutôt à l'équilibre vers 11h00. Le SMI de la bourse était en légère augmentation de 0,09%.


Lire aussi: 

 

Publicité