La bourse suisse a regagné 8,7% sur son indice principal SMI depuis le creux du 21 novembre. Ce dernier a clôturé à 8828,36 points vendredi, en hausse de 1,07%.

Ce net rebond est dû en particulier au secteur financier, qui a repris des couleurs depuis l'intervention du fonds souverain d'Abu Dhabi dans Citi. L'action UBS, en particulier, s'est appréciée de 18,9% en sept jours et a gagné 3,62% dans la seule journée de vendredi, malgré une note de JP Morgan estimant à 15,8 milliards de dollars les pertes que la banque pourrait encore subir à cause de ses investissements risqués, et malgré une dégradation de A- à B+ par Moody's.

Autre bonne nouvelle, le baril de pétrole a reculé de dix dollars depuis son pic du 23 novembre et se négociait à 88,5 dollars vendredi après-midi à New York, dans l'attente de la prochaine réunion de l'OPEP le 5 décembre. Cette baisse atténue la poussée inflationniste (lire ci-contre) que craignent les banques centrales.