Le Swiss Market Index des principales capitalisations helvétiques est resté parfaitement stable à son niveau de clôture de vendredi.

Après avoir entamé la semaine dans le vert, l'indice a navigué dans le rouge pendant toute la séance d'hier avant de se reprendre après l'ouverture de Wall Street et de terminer à 9455,54 points, son niveau de vendredi soir. Pour sa part, l'indice élargi SPI a gagné un tout petit 0,03%, à 7647,57 points.

Les principales capitalisations ont longtemps pesé sur le SMI.

Roche a finalement terminé en baisse de 0,43%, à 232 francs, Novartis a clôturé sur un recul de 0,14%, à 70.90, et Nestlé sur une perte presque identique de 0,15%, à 483.75 francs. Enfin, CS Group a perdu 0,63%, à 94.20 francs. Le tout sans information spécifique.

L'autre géant bancaire a pris en revanche 0,65%, à 77.50 francs.

Mais le grand gagnant de la séance est Lonza, qui engrange 1,56%, à 123 francs, et Givaudan, qui progresse de 1,33%, à 1139 francs.

Du côté des gagnants aussi sans information spécifiques.

Syngenta a terminé sur une légère hausse de 0,13%, à 223.70, la valeur a été traitée ex-dividende de 1.60 franc.

Adecco, qui publie aujourd'hui ses résultats, a pris 0,41%, à 85.25. La société profite peut-être du résultat de l'élection présidentielle en France, son plus gros marché en termes de chiffre d'affaires.

Clariant (+0,25%, à 19.85 francs) et Swiss Re (+0,95%, à 116.40) publient également aujourd'hui leurs résultats trimestriels.

Mercredi ce sera au tour de Swisscom (+058%, à 430.25 francs), l'opérateur n'a pas été pénalisé par les un article faisant état d'une pleine de la caisse maladie KPT pour retard de livraison d'un logiciel.

Sur le marché élargi, le titre Ypsomed a engrangé 1,97%, à 118.80 francs malgré le démenti du patron de la société, Willy Michel, dans la presse dominicale quant à un possible retrait de la cotation prochainement.

Relevons que, globalement, ces rumeurs ont permis à l'action de prendre plus de 10% la semaine dernière. La banque Sal. Oppenheim a réaffirmé son rating « Neutre » sur Geberit, tout en portant son objectif de cours à 2100, contre 1950 précédemment. L'action a grignoté 0,89%, clôturant finalement à 2146 francs.