En milieu de semaine, le marché suisse a réalisé une très belle performance, soutenu par un nouveau recul des cours de l'or noir et par les grandes capitalisations de la cote. Les investisseurs se sont montrés fort confiants à quelques heures de la réunion de la Réserve fédérale américaine. Celle-ci devrait opter pour un statu quo sur ses taux directeurs. Le SMI a progressé de 1,3% pour atteindre un nouveau record annuel à 8342 points. Le SPI a gagné 1,2% à 6498 points. Au sein des blue chips, les pharmaceutiques ont eu le vent en poupe. Novartis a engrangé 1,75% à 72,50, dopé par un rapport faisant état d'un éventuel rachat de la société australienne Mayne Pharma. Affaire à suivre. Roche a gagné 1,8% à 218,60. Nestlé s'est appréciée de 1,3% à 434,50. La multinationale a annoncé la restructuration de ses activités dans le domaine des sucreries en Grande-Bretagne. Elle procédera à la suppression de 645 emplois d'ici 2008 et modernisera sa fabrique de Rowntree. Les bancaires ont été également courtisées par les investisseurs, emmenées par Julius Bär (+3,3% à 122). UBS a progressé de 1,5% à 72,70 et Credit Suisse Group 1,2% à 73,20. Seuls Richemont (-0,7% à 59,80) et Givaudan (-0,1% à 995) ne sont pas parvenues à participer à cet élan. Au sein des valeurs secondaires, le CEO de Galenica a confirmé ses prévisions de croissance et table sur une croissance du bénéfice à deux chiffres pour les années à venir. Il a déclaré que la division logistique n'était pas à vendre car elle représente un atout stratégique et un potentiel de rentabilité. Finalement, le CEO s'est également montré optimiste concernant l'homologation de son nouveau produit, le Ferinject (fer injectable). L'action a cependant cédé 0,6% à 318. Pour sa part, la société biotechnologique Cythos a affiché une belle progression de 3,7% à 116. La valeur a profité de résultats positifs concernant une étude de phase IIa de son produit «immunodrogue» CYT003-QbG10 pour le traitement des maladies allergiques. Ces résultats ont montré que le produit déclenche un mécanisme allergène. Les analystes ont réagi favorablement à la nouvelle et tablent sur un produit à fort potentiel de vente.