La bourse suisse a débuté la séance en hausse appréciable, influencée par les fortes performances américaines de la veille et par la clôture extraordinaire du Nikkei. Au lendemain de l'annonce des plans européens de soutien aux banques et dans l'attente des détails du plan américain signé par Henry Paulson, les investisseurs ont semblé avoir repris confiance. En matinée, en Allemagne, l'indice de l'institut ZEW, a dégringolé durant le mois d'octobre, sans peser sur les bourses. Le SPI a finalement affiché une clôture en forte hausse de 4,73 % à 5'197 points alors que les grandes valeurs avaient encore plus d'élan. Le SMI réalisait une progression de 5.10% à 6'260.22 points.

Les financières ont une nouvelle fois figurées en tête de liste, avec Credit Suisse Group (+15,24% à 50,50 francs), UBS (+12,04% à 21,40 francs), Zurich Financial Services (+11,58% à 250,50 francs), Swiss Re (+9,83% à 50,30 francs) et Swiss Life (+5,30% à 139 francs).

Derrière les financières, Swatch (+2,34% à 197 francs) et Holcim (+6,71% à 77,15 francs), la plus forte avance à l'extérieur du secteur financier, se sont également distinguées. JP Morgan a relevé sa recommandation sur Swatch de neutre à surpondérer.

Finalement, parmi les poids lourds de l'indice, Roche a été en retrait avec une légère hausse de 0,25% à 162,80 francs, le moins bon résultat du SMI. Le bon de jouissance du géant bâlois semblait quelque peu sur la retenue avant la publication des résultats du troisième trimestre de sa filiale, en soirée après la clôture du marché suisse. Novartis a de son côté engrangé 2,61% à 55,10 francs et Nestlé 5,01% à 44,82 francs.

Micronas a publié des chiffres solides pour le compte du troisième trimestre ce qui a surpris en bien les intervenants. En effet, le groupe suisse a même présenté un bénéfice grâce aux chiffres d'affaires plus importants que prévu dans la division « Consumer » et les faibles coûts de R & D. Le titre a bondit de 14,13% à 5,25 francs.