A la veille du week-end, le marché suisse s'est enfin octroyé une vraie pause, après avoir volé de record en record durant les séances précédentes. A l'issue d'une journée calme, le SMI, succombant à de logiques prises de bénéfices, a clôturé en léger repli, de 0,3% à 8651 points, et le SPI de 0,2% à 6738 points. La semaine prochaine sera notamment marquée par la publication des résultats trimestriels de Roche mardi, Synthes mercredi, Novartis jeudi et Nestlé. Des chiffres solides pourraient propulser le SMI à des niveaux de 8700, voire 8800 points. Les baisses des blue chips ont pesé sur la tendance. Nestlé a reculé de 0,8% à 435,75, alors que L'Oréal, dans lequel il détient une participation de près de 25%, publiait des résultats trimestriels décevants. Aux pharmaceutiques, Novartis a cédé 0,7% à 72,60 et Roche a campé sur ses positions à 221,50. Aux bancaires, UBS est parvenu à grignoter encore 0,4% à 79,70, tandis que Credit Suisse Group s'affaiblissait de 0,9% à 76,55. Parmi les belles performances du jour, signalons celle de Julius Bär, qui a progressé de 3% à 133,80. Nobel Biocare (+ 0,7% à 306,25) et Ciba SC (+ 0,7% à 76,15) étaient également bien orientés. En revanche, ABB (-1,1% à 17,65) et Bâloise (-0,8% à 121,90) ont fait l'objet de prises de bénéfices après leur récente hausse. Au sein des valeurs secondaires, Von Roll a bondi de 8,9% à 2,82 dans de très gros volumes d'échanges. La société a publié son chiffre d'affaires et ses entrées de commandes, qui ont augmenté de 20% sur les neuf premiers mois de l'année. Les ventes ont atteint 406,4 millions de francs suisses, contre 337 millions l'année passée. Pour sa part, Logitech a engrangé 3,7% à 28,25. La banque privée Sarasin a annoncé qu'elle ne suivrait plus la valeur en raison d'un changement au sein de son équipe d'analystes financiers. Les investisseurs se montrent optimistes avant la publication des résultats trimestriels de Logitech, prévue jeudi prochain.