Au lendemain d'un week-end estival, le marché suisse était très bien disposé, soutenu par les bonnes performances de Wall Street et de Tokyo. Ainsi, le SMI est parvenu à progresser de 1% à 9'269 points et le SPI de 0.95% à 7'435 points. Le négoce a toutefois été calme en raison du traditionnel ''Sechseläuten'' à Zurich. Sur le marché local, les valeurs du secteur de l'horlogerie ont particulièrement brillé alors que des foires importantes se tiennent à Bâle et à Genève en ce moment. Richemont s'est apprécié de 2.9% à 73.55 et Swatch Group de 1.7% à 340. SGS (+3.3% à 1'585) a enregistré la plus forte hausse du SMI. Le compartiment des financières n'était pas en reste : Julius Baer a engrangé 2.8% à 175.30, Swiss Life 2.6% à 320.25, Credit Suisse Group 2.5% à 91.20 et Zurich Financial Services 1.3% à 353.50. En revanche, les grandes valeurs défensives ont affiché des scores inférieurs à ceux du marché. Nestlé a grignoté 0.2% à 484.75, Novartis 0.6% à 68.70 et Roche 0.3% à 224.20 à l'avant-veille de la publication de ses résultats trimestriels. En ce début semaine, tous les titres du SMI sans exception étaient orientés à la hausse. Hormis Nestlé, les hausses les plus modestes ont été le fait de Swisscom (+0.1% à 444.50), Nobel Biocare (+0.1% à 446.25) et Givaudan (+0.2% à 1'162). Au sein des valeurs secondaires, Winterthur Technologie s'est apprécié de 1.9% à 57.50 lundi en bourse suisse dans le sillage de la publication de ses résultats durant l'exercice 2006. En effet, ceux-ci se sont avérés légèrement supérieurs aux attentes des analystes. La banque Vontobel s'est montrée positive, soulignant que le domaine « Acier et Auto » est en plein boom, ce qui devrait assurer la croissance et les marges. D'ailleurs, l'institut financier reverra légèrement à la hausse ses estimations pour l'année en cours. Pour sa part, Helvetia a campé sur ses positions à 527 malgré une augmentation de son objectif de cours sur le titre de 530 à 560 francs par la banque Bellevue. La recommandation a été maintenue à «garder».