Le SMI a eu de la peine à se remettre de la baisse qu'il a connu la veille, ainsi que des déclarations encore fraîches du président de la Fed, interprétées comme un signe annonciateur de hausse de taux. La baisse des marchés américains et asiatiques n'a pas aidé non plus. Les volumes ont été assez faibles de manière générale. Nestlé a été une des valeurs les plus recherchées de la cote et a connu une progression réjouissante de 1,87% à 366,75 francs. Le titre a tiré profit de la confirmation du rating «surpondérer» par une banque américaine. De plus, une autre banque, zurichoise, a publié un commentaire très positif sur la multinationale suisse et souligné l'attractivité du titre. Roche (+2,24% à 195,50) et Novartis (+ 0,52% à 67,25) ont connu de belles progressions également. L'OPA amicale lancée sur les actions du britannique NeuTec Pharma a soutenu l'intérêt dont bénéficie Novartis. On s'attend à une transaction supérieure à GBP 300 millions. Swisscom et Serono ont été bien disposées, progressant de 1,19% pour le premier et 1,38% pour le second. Les assurances contrastent avec ces bonnes nouvelles. En effet, Swiss Life et Zurich ont cédé respectivement 1,76% à 264,75 et 0,75% à 264, tandis que Swiss Re a même été jusqu'à perdre 1,77% à 83 francs. Le marché suisse a finalement clôturé en hausse de 0,70% à 7549,79 points.

Au niveau des valeurs secondaires, une banque privée suisse a réitéré sa recommandation d'accumuler le titre Panalpina avec un objectif de cours à 12 mois de 122 francs. En effet, la banque s'attend à un chiffre d'affaires prometteur et à la prochaine nomination d'un nouveau CEO. L'action a malgré tout cédé 2,54% à 118,90 francs. En revanche, Logitech a été bien cotée, plusieurs observateurs estimant que sa position concurrentielle et son partenariat de distribution avec Dell auront un impact positif sur son chiffre d'affaires. Le titre a clôturé sur un gain de 0,42% à 47,40 francs. Le SPI a clôturé la séance sur une hausse de 0,56% à 5876,43 points.