Jeudi, le marché suisse s'est nettement affaibli à l'ouverture dans le sillage de la mauvaise performance du Nikkey qui a souffert de la hausse du yen. Par la suite, il est parvenu à se reprendre et a finalement limité son repli à 0.2% à 9'256 points. Le SPI a campé sur ses positions à 7'447 points. Sur le marché local, Synthes a reculé de 1.5% à 156.60 après avoir publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes des analystes. Dans le secteur du luxe, Swatch (-0.7% à 333.75) a indiqué, par la voix de son patron Nick Hayek, qu'il faisait face actuellement à des problèmes de capacités de personnel et de machines. Toutefois, les affaires n'ont pas ralenti au premier trimestre. Au niveau des hausses de la journée, il faut signaler celle de Lonza (+1.5% à 119.10) qui a publié un business update dépourvu de grandes surprises. Il semblerait que le titre ait été courtisé par des investisseurs anglo-saxons. Aux bancaires, UBS a reculé de 2.2% à 75. Il faut souligner que le titre était traité ex-dividende de 2.20 francs. Son repli a pesé sur la cote jeudi, mais les bonnes performances des pharmaceutiques ont limité la baisse du SMI. Roche a engrangé 1.1% à 213.50 et Novartis 0.7% à 68.95. Au sein des valeurs secondaires, Logitech (-7.9% à 31.50) a été nettement sous pression jeudi dans le sillage de la présentation de ses résultats annuels. Ceux-ci se sont avérés inférieurs aux attentes en raison d'un quatrième trimestre jugé faible par les intervenants. La croissance du chiffre d'affaires n'a été que de 15% pour l'année, alors que la société avait fixé un objectif de 17% en octobre dernier. Cette baisse de croissance a également pesé sur les bénéfices lors du dernier trimestre. La déception est venue de la baisse inattendue des ventes de webcams durant les derniers mois de l'année passée. Pour sa part, Actelion a publié ses chiffres pour le premier trimestre 2007 et les attentes n'ont pas été comblées. L'entreprise a en particulier déçu au niveau des bénéfices d'exploitation et net. Les commentaires des analystes ont été malgré tout relativement positifs. Le titre a finalement cédé 5.6% à 287.