L'indice phare de la bourse suisse a débuté sa dernière séance hebdomadaire sur une hausse modérée soutenue par les bonnes clôtures à New York et à Tokyo. Les données macroéconomiques du matin n'ont que peu influencé le marché. Le baromètre du KOF a reculé comme prévu en mai et l'augmentation des prix de la zone euro s'est accélérée un peu plus que prévu. En début d'après-midi, plusieurs données américaines, dont les dépenses et revenus personnels en avril et l'indice de Chicago des directeurs d'achats en mai ont provisoirement encouragé les investisseurs. Mais dès 15 heures, le marché s'essoufflait et entamait un rapide recul qui se concluait par une clôture en baisse de 0,26 % à 6'333,55 points sur le SPI et de 0,40% à 7'511,29 points sur le Swiss Market Index.

Clariant échappait au mouvement en s'appréciant de 1,04% à 11,62 francs. Son concurrent Dow Chemical avait annoncé des augmentations de prix mercredi. Roche (-0,27% à 179,70 francs) a publié plusieurs données dans le cadre du congrès ASCO de Chicago, qui ont permis de limiter les dégâts. Novartis, pour sa part, a reculé de 0,90% à 54,75 francs.

UBS a perdu 2,63% à 25,10 francs: le pire recul du SMI. L'action a continué de souffrir du négoce des droits de souscription dans le cadre de l'augmentation de capital en cours. La rumeur parle par ailleurs d'un possible besoin supplémentaire en amortissements de 4 milliards. De plus, l'affaire du banquier accusé d'avoir favorisé des fraudes fiscales aux Etats-Unis a également pesé sur l'action. Julius Bär (+2,15% à 85,30 francs) a gagné du terrain après que sa pondération dans l'indice MSCI ait été augmentée.

Les assurances étaient bien orientées, Swiss Re a gagné 0,18% à 80,95 francs. Zurich Financial Services est monté de 0,74% à 305,75 francs et Bâloise s'est adjugée 0,50% à 118,60 francs.

La banque Vontobel a réitéré sa recommandation d'achat sur Temenos mais le titre a égaré 4,04 % à 32,05 francs.