A la veille du week-end, le marché suisse est parvenu à poursuivre son redressement. Les investisseurs sont plus confiants alors que le récent discours du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a ravivé les espoirs de détente monétaire outre-Atlantique. Le SMI a terminé la dernière séance de la semaine en progression de 1.1% à 8'838 points. Le SPI a gagné 1.2% à 7'154 points.

Sur le marché local, les bancaires ont à nouveau été courtisées par les investisseurs. UBS (+3.6% à 57.20 francs) a ainsi engrangé 15% cette semaine. Credit Suisse Group a gagné 1.3% à 68.15 francs et Julius Baer 1.6% à 95.70 francs. Les cycliques ont également enregistré d'excellentes performances. Holcim s'est apprécié de 3.6% à 121.80 francs, Goldman Sachs l'ayant placé sur sa ''Conviction Buy List''. Même cas de figure pour ABB (+3.4% à 33.18 francs), qui a grimpé de 11% cette semaine. Pour sa part, Swisscom (+1.4% à 429.25 francs) a bénéficié d'une recommandation ''overweight'' par HSBC.

Les grandes capitalisations de la cote n'ont pas fait d'étincelles en cette veille de week-end. Nestlé (-0.7% à 543 francs) a freiné la progression du SMI, tandis que Novartis grignotait 0.1% à 64.35 francs.

Au sein des valeurs secondaires, Dufry a eu le vent en poupe vendredi, engrangeant 3.8% à 110 francs dans le sillage de la publication de chiffres nettement supérieurs aux attentes sur les premiers mois de l'exercice 2007. Les analystes ont été unanimes en qualifiant les résultats d'excellents. La banque Vontobel a notamment mis en avant la croissance organique de 17 % qui s'est même accélérée au trosième trimestre. La banque Wegelin a partagé cette opinion positive sur la société. Elle a mentionné par ailleurs le modèle d'affaires tout à fait attrayant de Dufry ainsi que la tendance favorable de la branche.

Pour sa part, Speedel a affiché un très léger repli de 0.16% à 122.90 francs. Helvea a ramené son objectif de cours sur la valeur de 242 à 218 francs. La recommandation d'achat a été maintenue.