La bourse suisse a démarré sa dernière séance hebdomadaire en hausse malgré des indices mitigés outre-mer. La journée étant fériée aux Etats-Unis, en raison de la fête nationale, le manque d'impulsion et le manque d'actualité a vu le rebond d'ouverture s'effacer et l'indice phare SMI renouer rapidement avec la baisse. Le SPI a finalement clôturé en baisse de 0,88 % à 5'687,77 points alors que les grandes valeurs faisaient plus mal encore. Le Swiss Market Index reculait de 1,04% à 6'772,74 points.

UBS (-2.57% à 20,48 francs) est retombée dans le rouge après avoir emmené le peloton des gagnants du SMI en début de séance. La banque a annoncé prévoir un résultat équilibré ou légèrement négatif au 2e trimestre, grâce à un crédit fiscal de 3 milliards de francs. Des achats pour couvrir des ventes à découvert expliquent vraisemblablement la hausse du matin. Julius Bär est monté de 0,16% à 62,70 francs et Credit Suisse Group a glissé de 2,25% à 44,38 francs. Citigroup a réduit l'objectif de cours du Credit Suisse Group de 65 francs à 55 francs, en raison de la faible visibilité du secteur de la banque d'investissement.

Aux assurances, Swiss Re (-2,59% à 65,85 francs) et Bâloise (-3,18% à 100,6 francs) se sont placées au bas du tableau, alors que Swiss Life a tenté de résister pour finalement lâcher 0,47% à 266,25 francs.

Swatch a perdu 0,81% à 233,60 francs alors que le CEO, Nick Hayek, a indiqué que la demande reste bonne. Richemont a cédé 0,91% à 54,60 francs.

Parmi les poids lourds Nestlé (-0,48% à 45,22 francs) a été au milieu du peloton alors que les pharmaceutiques Roche (-1,53% à 180 francs) et Novartis (-0,52% à 57,60) ont eu tendance à tirer l'indice vers le bas.

En tête du SMI, on trouvait Nobel Biocare (+4,61% à 32,70 francs) et Clariant (+0,95% à 9,58 francs).

Swisslog a annoncé vendredi la conclusion d'un contrat de 53 millions de francs en Norvège l'action a engrangé 3,96 % à 1,05 francs, une des 10 meilleures performances de la journée.