Jeudi, le marché suisse a enregistré une forte baisse dans le sillage de la publication des statistiques américaines du marché de l'emploi. En effet, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage se sont avérées nettement supérieures aux attentes des économistes à 444'000 contre des prévisions de 420'000. De surcroît, le chiffre de la semaine précédente a été révisé à la hausse. Les investisseurs craignent désormais une importante dégradation du marché de l'emploi outre-Atlantique. Dans ces circonstances, le SMI a terminé la séance en fort recul de 2.4% à 7'084 points et le SPI de 2.2% à 5'946 points.

Le compartiment des bancaires a souffert jeudi. UBS a enregistré la plus mauvaise performance du marché avec une baisse de 5.4% à 23.24 francs. Credit Suisse Group a cédé 3.55% à 50.65 francs et Julius Baer 3.3% à 66 francs. Les cycliques, particulièrement sensibles à l'évolution de la conjoncture, ont également connu une séance difficile. ABB a reculé de 4.8% à 26.04 francs et Clariant de 3.6% à 10.03 francs.

Les grandes capitalisations n'ont pas brillé non plus. Roche s'est replié de 1.5% à 184 francs et Novartis de 2% à 59.50 francs. Nestlé (-1.6% à 47.86) a annoncé le départ de Paul Polman, membre de la direction du groupe, qui prendra le poste de CEO de Unilever. Seul Synthes (+1% à 154.80 francs) est parvenu à clôturer dans la zone positive jeudi.

Parmi les valeurs seocndaires, Dufry a communiqué avant bourse le rachat de son concurrent américain Hudson Group dont il possède déjà 11.2 %. En tenant compte des dettes de Hudson, la valeur totale de la société s'élève à 755 millions de francs. Vontobel a souligné le potentiel d'internationalisation de la société, sans compter que le prix payé est considéré comme avantageux. Les investisseurs n'ont par contre pas du tout apprécié cette acquisition et le titre a chuté de 8.7% à 73.90 francs. Pour sa part, Ascom a reculé de 4.58 % à 10.40 francs, au lendemain de la publication de ses résultats semestriels. Helvea a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices. L'objectif de cours a en conséquence été relevé à 15 francs contre 14 francs auparavant. La recommandation d'achat a été maintenue.