Après avoir volé de record en record durant les séances précédentes, le marché suisse s'est accordé une pause bienvenue en milieu de semaine. Cependant, après avoir évolué durant toute la journée dans la zone négative, le SMI a finalement clôturé en très légère hausse de 0,12% à 8638, tout comme le SPI (+0,11% à 6724 points).

Au sein des blue chips, Roche a bien soutenu l'indice avec un gain de 0,6% à 221,70. Sa filiale américaine Genentech a publié des résultats solides au troisième trimestre. Dans le compartiment des bancaires, UBS (-0,5% à 78,40) a annoncé son intention de poursuivre le développement de ses activités dans la banque privée en Asie. Elle occupe d'ores et déjà une position de leader dans ce secteur en termes de masse sous gestion. Credit Suisse Group (+ 0,4% à 76,90) fait partie d'un consortium d'investisseurs emmené par la compagnie d'assurances américaine AIG qui a racheté l'aéroport de London City aux enchères. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué, mais la presse financière américaine a articulé un montant d'un peu plus de 1 milliard d'euros. Dans un autre registre, Swisscom a engrangé 1,8% à 433,75, profitant d'une hausse de notation de «underweight» à «overweight» par JP Morgan. Aux assurances, Swiss Re (+1,6% à 99,85) a profité d'une augmentation de son objectif de cours par Bear Stearns de 106 à 115 francs.

Au sein des valeurs secondaires, Ascom a grimpé de 4% à 15,60. La filiale analyse financière du banquier Pictet, Helvea, a recommandé le titre à l'achat avec un objectif de cours de 20 francs. Les analystes ont particulièrement apprécié la hausse des commandes et tablent sur une fin prochaine de la réorganisation de la société. A la suite de l'annonce de la reprise de Fricopan et de la publication des prévisions de bénéfices de Hiestand Holding AG, les analystes de LODH ont relevé l'objectif de cours de l'action de 1500 à 1650 francs. Malgré tout, le titre a cédé 1,1% à 1375.