En milieu de semaine, le marché suisse s'est repris à l'instar de ses homologues européens. Soutenu par les bonnes performances des financières, le SMI est parvenu à franchir à nouveau la marque des 8600, clôturant en progression de 0,5% à 8613 points. Le SPI a également gagné 0,5% à 6733 points. Dans le compartiment des financières, UBS (+ 0,9% à 74,95) a repris le chemin de la hausse après avoir souffert la veille de résultats trimestriels décevants. Credit Suisse Group, prudent avant ses chiffres à paraître aujourd'hui, a campé sur ses positions. Aux assurances, Swiss Re a progressé de 1,5% à 103,50 et Zurich Financial Services de 0,8% à 310 grâce à une décision de justice américaine qui limite les dédommagements du World Trade Center à la stricte reconstruction, et non aux changements structurels des bâtiments. Dans un autre registre, ABB a grignoté 0,3% à 18,55, alors que des rumeurs font état d'un rachat de son concurrent américain Rockwell. Selon les observateurs, cette opération est peu plausible, le management d'ABB ayant indiqué récemment qu'il n'envisageait que de petites acquisitions. Au sein des valeurs secondaires, Temenos s'est envolé de plus de 9% à 18, figurant parmi les grands gagnants de la séance. La société a profité de la publication de bons résultats trimestriels et surtout du relèvement de ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2006. Les analystes se sont montrés globalement très satisfaits des chiffres et des perspectives du fabricant de logiciels. Vontobel a notamment relevé ses estimations et a ajusté à la hausse son objectif de cours sur la valeur de 17,50 à 21 francs. Selon l'établissement, la société genevoise est très bien positionnée et devrait profiter de la faiblesse de son grand concurrent Misys. Merrill Lynch a maintenu sa recommandation d'achat sur le titre et a porté son objectif à 21,50 francs. Pour sa part, Valora a terminé en très légère baisse de 0,15% à 332,50. Selon une interview parue dans la presse alémanique, Migros n'est pas intéressé au rachat de Valora. Par ailleurs, Kepler a réaffirmé sa recommandation d'achat sur le titre et a porté son objectif de cours de 350 à 410 francs.