A la veille de la réunion de la Réserve fédérale, les investisseurs ont fait preuve d'attentisme. Le SMI a clôturé en léger repli de 0,3% à 8232 points et le SPI de 0,3% à 6419 points. Les prises de bénéfices ont dominé les débats mardi, surtout sur Swiss Re (-1,1% à 94,25), Serono (-1% à 906) et UBS (-0,8% à 71,60). Aux pharmaceutiques, Novartis a cédé 0,6% à 71,25, malgré la décision de l'Union européenne d'homologuer le Glivec dans le traitement de deux formes spéciales de cancer. Son homologue Roche (+ 0,14% à 214,80) a résisté à la pression baissière. Le groupe bâlois a annoncé qu'une étude à long terme sur son traitement contre l'ostéoporose Boniva a montré des résultats positifs. De plus, l'agence de notation Standard & Poor's a relevé le rating de sa filiale américaine Genentech. Parmi les blue chips toujours, Nestlé a campé sur ses positions à 429. Après la clôture de la Bourse, les autorités européennes ont donné leur feu vert au joint-venture entre la multinationale helvétique et le français Lactalis dans le domaine des produits laitiers. Dans le tableau des hausses a figuré Synthes (+1,4% à 132,10), soutenu par des recommandations d'achat émanant de Merrill Lynch et de UBS. Aux technologiques, Kudelski a également tiré son épingle du jeu avec une progression de 1,3% à 35,30. Au sein des valeurs secondaires, Unilabs a été sous pression mardi dans le sillage de la publication de résultats légèrement décevants pour l'exercice 2005/06 clos fin mai. Les analystes ont d'ailleurs relevé que les chiffres dans l'ensemble étaient inférieurs aux attentes. La société genevoise a souffert de la décision du Conseil fédéral en début d'année de baisser les tarifs des tests de laboratoire. Un analyste de la banque Vontobel s'attendait à mieux de la part de la société. Il a réduit ses estimations de 2, voire 3% tout en maintenant son rating sur le titre à «market perform». Le titre a baissé de 1,1% à 37. De son côté, Kaba a clôturé quasiment sur les niveaux de la veille à 350,50, après une ouverture en baisse. Dans le sillage des très bons chiffres publiés la veille, la banque Sarasin a augmenté son objectif de cours sur le titre de 360 à 375 francs. En outre, l'analyste a conservé sa recommandation d'achat.