Economie

La Bourse suisse

La consolidation se précise.

En milieu de semaine, la consolidation a pris une ampleur un peu plus marquée sur le marché suisse, emmenée par le compartiment des financières. Dans le sillage de la faiblesse de Wall Street à l'ouverture, le SMI a clôturé en repli de 0,65% à 8172 points et le SPI de 0,6% à 6366 points. Sur le marché local, Swiss Life a reculé de 2,5%, à 291,25, après avoir publié des résultats semestriels contrastés. Ses homologues se sont également affaiblies: Swiss Re a cédé 2% à 92,35, Merrill Lynch ayant downgradé le titre de «neutral» à «sell», le jugeant surévalué après sa récente forte progression. Zurich Financial Services (-1,1% à 281,25) a suivi le mouvement, tout comme la Bâloise (-1,5% à 102,80), qui a succombé à des prises de bénéfices. Les bancaires n'étaient guère mieux loties. UBS a abandonné 1,1% à 70,50. L'établissement a annoncé le rachat du réseau de succursales de l'américain McDonald Investment pour un montant de 280 millions de dollars. Pour compléter le tableau, Credit Suisse Group a baissé de 1,1% à 69,60 et Julius Bär de 1,1% à 117,20. Quelques rares titres sont parvenus à clôturer en hausse. C'est le cas de Swatch Group, qui a engrangé 1,5% à 48,90, et de Kudelski (+ 0,9% à 34,75). La progression de 0,5% à 226 de Roche a permis au SMI de limiter son recul. Au sein des valeurs secondaires, Saurer a connu une séance de Bourse bien agitée à la suite de l'annonce de l'offre publique de rachat d'Oerlikon/Unaxis à un prix de 93,42 francs par action. Les spécialistes ont critiqué le prix minimum légal proposé par Unaxis, bien qu'en reprise par rapport à ses plus bas. L'action a clôturé en recul de 2,2% à 111,70. Pour sa part, Micronas, la société active dans le domaine des semi-conducteurs, a été sous pression à la suite d'une étude publiée par une grande banque suisse. Celle-ci a réduit son objectif de cours à 12 mois sur la valeur de 30 à 23 francs et a confirmé sa recommandation à «underperform». La réduction d'objectif a été décidée à la suite d'une adaptation des prévisions de bénéfices pour 2006 et 2007. Le titre a cédé 1% à 25,75.

Publicité