La correction des titres du secteur pharmaceutique a pesé sur la tendance de la Bourse suisse vendredi. La chute des actions Novartis et Roche a été la principale responsable de la baisse de l'indice SMI. Les autorités américaines responsables de l'homologation des médicaments ont placé sous revue l'un des produits de Roche contre l'acné pour raison de sécurité. Beaucoup d'analystes pensent que les autorités américaines vont devenir plus sévères pour l'homologation de nouveaux médicaments, ce qui a fait chuter lourdement les titres pharmaceutiques et entraîné une vague de vente dans les autres secteurs. La nouvelle correction du dollar, au plus bas depuis neuf ans contre le franc suisse alors que les ministres des Finances des 20 pays les plus industrialisés commençaient leur réunion, a également freiné les ardeurs des investisseurs. L'ouverture en forte baisse de la Bourse américaine et le rebond du prix du baril de pétrole ont amplifié les pertes du marché helvétique.

Les actions Swatch Group ont été parmi les grands perdants de la session, influencées négativement par la chute de la monnaie américaine. Des acheteurs ont été quelque peu actifs dans les titres Syngenta, Kudelski et Zurich Financial. De vagues rumeurs sur la vente prochaine de Winterthur ont fait avancer les actions Credit Suisse.

Hors SMI, la séance a de nouveau été assez calme. Le manque de nouvelles a rendu les participants quelque peu prudents. Les groupes Carlo Gavazzi, Swissfirst et Züblin ont publié des résultats trimestriels qui n'ont pas eu de gros impacts sur leurs actions. Batigroup a annoncé une réorganisation de ses structures avec une orientation industrielle renforcée pour la nouvelle année.

La semaine prochaine, les investisseurs vont se concentrer à nouveau sur l'état des économies mondiales avec la publication de nombreuses statistiques en Europe et outre-Atlantique, ainsi que sur la tendance du dollar et du prix du baril de pétrole.