Après avoir clôturé six sessions de suite dans le rouge et passé sous la barre des 6600 points jeudi – et non 6000 comme indiqué hier par erreur – l'indice SMI a rebondi vendredi. L'ouverture en hausse de la Bourse américaine et la bonne tenue du dollar ont compensé le rebond du prix du baril de pétrole. Les gains des grosses capitalisations boursières Nestlé, Novartis et UBS ont été pour beaucoup pour les gains enregistrés par le SMI. L'indice des valeurs phares a terminé la dernière séance de la semaine avec des gains de 40,16 points, s'établissant à nouveau au-dessus du niveau psychologique important des 6600 points. L'annonce de la hausse des prix à la production et à l'importation en Suisse pendant le mois de juillet, due surtout à la forte augmentation des prix du pétrole et de ses dérivés, n'a pas eu d'impact sur la Bourse.

Les actions Ciba SC et Unaxis ont continué de souffrir des résultats décevants annoncés jeudi par les deux groupes. La meilleure performance de la session parmi les membres du SMI a été l'apanage des actions Kudelski. Le groupe va présenter ses résultats semestriels la semaine prochaine. Les titres ABB ont également bien performé; il semble que de nouvelles informations sur l'affaire de l'amiante aux Etats-Unis sont sur le point d'être publiées.

Hors SMI, l'attention des investisseurs s'est focalisée sur les sociétés ayant annoncé leur résultat semestriel. Alors que les actions Sika, Swiss Steel et StarragHeckert sont fortement montées suite aux chiffres publiés, les titres UMS Usines Metall et ceux de la Banque Cantonale de Berne ont fait face à des prises de profit. Les valeurs Schindler, Rieter et Charles Voegele ont bénéficié de commentaires positifs de divers instituts financiers. Les titres Converium, Saurer, Phonak et Straumann sont également bien montés. La semaine prochaine, une petite trentaine de sociétés helvétiques vont publier leur résultat semestriel.