Après avoir fortement progressé ces derniers temps, le marché suisse a succombé à des

prises de bénéfices mardi. Il faut souligner également que la publication d'un indice des prix de gros américains supérieur aux attentes en avril a fait resurgir les craintes d'inflation outre-Atlantique. Les opérateurs entrevoient désormais une possibilité que la Réserve fédérale décide de relever ses taux d'intérêt, après avoir procédé à une forte détente monétaire durant les derniers mois. Dans ces circonstances, le SMI a terminé la deuxième séance de la semaine en recul de 1.95% à 7'626 points et le SPI de 1.9% à 6'405 points.

Sur le marché local, les valeurs cycliques ont particulièrement souffert mardi. Adecco a enregistré la plus mauvaise performance du jour avec un recul de 5.9% à 60.25 francs. Le titre était traité ex-dividende de 1.50 francs. Clariant (-4.8% à 11.90 francs) n'était guère mieux loti, succombant à des prises de bénéfices après sa récente progression. Même cas de figure pour ABB qui a baissé de 3.8% à 33.70 francs.

Dans le secteur du luxe, Richemont a cédé 3.9% à 66.10 francs, Morgan Stanley ayant revu sa recommandation sur le titre à la baisse.

Le secteur financier n'était pas à la fête après une étude négative de Lehman Brothers sur l'ensemble des banques européennes. Credit Suisse Group a reculé de 2.5% à 55.70 francs, UBS de 1.6% à 31.74 francs et Julius Baer de 1.6% à 84.65 francs.

Au sein des valeurs secondaires, Tornos a publié des résultats mitigés pour le compte du premier trimestre 2008. En effet, la société suisse a présenté un léger recul du chiffre d'affaires et une baisse plus que proportionnelle du bénéfice en grande partie due à la variation des devises. Tornos a par ailleurs lancé un avertissement sur le bénéfice en baissant ses prévisions pour l'exercice en cours. Ces nouvelles ont provoqué une chute de 14.7% à 14.50 francs du titre mardi.

Pour sa part, Kaba a progressé de 0.95% à 345 francs. Les analystes d'Helvea ont corrigé légèrement vers le bas leurs prévisions de bénéfice en raison des effets de change. Malgré cela, l'institut financier a augmenté son objectif de cours sur la valeur de 460 à 480 francs. La recommandation d'achat a été maintenue sur le titre.