En début de semaine, le marché a marqué une pause après sa récente progression, en l'absence de faits marquants à disposition des investisseurs. La séance devrait s'animer aujourd'hui avec la publication des résultats trimestriels de UBS, Swiss Re, Swiss Life, Holcim, Adecco. A noter que pour la première fois de son histoire, le pétrole a franchi la marque des 120 dollars. Dans des volumes de circonstance et l'issue d'une séance terne, le SMI a terminé la première séance de la semaine en très léger repli de 0.1% à 7'658 points et le SPI a campé sur ses positions à 6'415 points.

Sur le marché local, Holcim a grignoté 0.2% à 102 francs, à la veille de la présentation de ses chiffres trimestriels. Même cas de figure pour Adecco (+0.5% à 63.70 francs).

Aux bancaires, UBS a grignoté 0.2% à 32.88 francs. Dans le même secteur, Credit Suisse Group s'est effrité de 0.25% à 58.35 francs, alors que Julius Baer engrangeait 0.8% à 81 francs. Aux assurances, Bâloise a cédé 3.8% à 112.60 francs, mais le titre était traité ex-dividende de 4.50 francs.

Au sein des pharmaceutiques, Roche et Novartis ont pesé sur la tendance lundi avec des baisses respectives de 0.5% à 173.20 francs et de 1.1% à 53.65 francs. En revanche, Nesté (+0.4% à 502.50 francs) a bénéficié d'un commentaire positif publié dans la revue américaine ''Barron's''. Selon cet article, le titre pourrait progresser d'environ 20% cette année. La meilleure performance de la journée a été le fait de Nobel Biocare. Le titre a affiché une belle progression de 3.3% à 38.40 francs dans le sillage de rumeurs faisant état d'un possible rachat du groupe. Affaire à suivre.

Au sein des valeurs secondaires, Von Roll a bondi de 12.8% à 11 francs dans le sillage de l'étude positive publiée par Vontobel. Cette dernière a en effet entamé la couverture du titre avec une recommandation d'achat et un objectif de cours fixé à 15 francs. Selon l'institut financier zurichois, la position forte de Von Roll dans les marchés de niche attrayants et le bilan réjouissant du management donnent un certain potentiel au titre à moyen terme. Pour sa part, Geberit s'est apprécié de 1.7% à 164.50 francs. Les analystes d'Helvea ont relevé leurs prévisions après avoir rencontré le management de la société. De ce fait, ils ont augmenté leur objectif de cours sur le titre de 140 à 160 francs. Le rating a été maintenu à « neutre ».