Au lendemain de la baisse des taux directeurs par la Réserve fédérale, le marché suisse n'est pas parvenu à poursuivre son redressement. En effet, le recul des valeurs défensives, notamment Roche, a pesé sur la tendance jeudi. Ainsi, le SMI a terminé la séance en repli de 0.65% à 5'842 points et le SPI de 0.4% à 4813 points. Parmi les grandes capitalisations de la cote, Roche, fortement pondéré dans l'indice, a annihilé les gains des financières. Le titre a reculé de 4.3% à 161.30 francs. Novartis a baissé de 1.8% à 55.60 francs et Nestlé de 2.6% à 43.88 francs.

En revanche, les valeurs financières ont affiché d'excellentes performances, dopées par la détente monétaire aux Etats-Unis. Egalement soutenues par les bons résultats publiés par la Deutsche Bank, les bancaires se sont particulièrement distinguées : Julius Baer a engrangé 5.25% à 42.10 francs, Credit Suisse Group 5.7% à 41.52 francs et UBS 3.2% à 17.85 francs. Les assurances, également sensibles à l'évolution des taux d'intérêt, étaient bien orientées, emmenées par Bâloise (+6.4% à 58.40 francs) et Zurich Financial Services (+5.7% à 215 francs).

Au sein des valeurs secondaires, PSP Swiss Property a progressé de 1.2% à 49.60 francs. Dans le contexte morose actuel, JPMorgan a réexaminé l'objectif de cours et le rating des titres du secteur immobilier européen, dont celui de PSP Swiss Property. Les analystes ont revu à la baisse leur objectif de cours de 66 francs à 50 francs. Ils ont par ailleurs maintenu leur recommandation « underweight ». Pour sa part, Forbo s'est replié de 1.5% à 285 francs.

Compte tenu de la détérioration du contexte économique, les analystes de Sarasin prévoient une baisse du chiffre d'affaire de Forbo. L'incertitude quant à l'évolution du marché et les fortes fluctuations des prix des matières premières ont incité les analystes à reconsidérer la valorisation du titre. Sarasin a donc baissé sa recommandation sur Forbo de « neutral » à « reduce ».