En début de semaine, le marché suisse a connu une séance difficile. A la veille de la réunion de la Réserve fédérale, les volumes ont été faibles, les investisseurs affichant un certain attentisme. Le SMI a reculé de 1.3% à 7'790 points et le SPI de 1.2% à 6'068 points. La hausse du cours du pétrole a également pesé sur la tendance, à l'instar des chiffres décevants du marché de l'emploi américain publiés vendredi passé. La faiblesse des poids lourds de la cote n'a rien fait pour arranger les choses : Nestlé a perdu 1.85% à 398, Novartis 1.1% à 68, Roche 1.1% à 215.90 et UBS 1.3% à 65.45. Aux assurances, Swiss Re s'est replié de 1.3% à 89.60 dans le sillage de spéculations faisant état d'un possible rachat de Scottish Widows, la branche assurances du groupe britannique Lloyds. Le volume de la transaction s'élèverait à quelque 7 milliards de livres. D'aucuns jugent une opération d'une telle envergure bien improbable. Affaire à suivre. Dans un autre registre, Nobel Biocare (-2.3% à 294) et Adecco (-3.1% à 68.20) publieront leurs résultats respectivement jeudi et vendredi. Seul le titre Kudelski (+2.8% à 27.75) est parvenu à terminer la journée dans la zone positive. Il a été soutenu par la recommandation d'achat émise par une grande banque suisse. L'analyste anticipe la publication de bons résultats semestriels le 11 août prochain. De son côté, Swisscom est parvenu à limiter sa baisse à 0.2% à 412 à l'avant-veille de la publication de ses chiffres semestriels. Au sein des valeurs secondaires, le chocolatier Barry Callebaut a grignoté 0.2% à 546. Une grande banque néerlandaise a recommandé de conserver le titre avec un objectif de cours de 560 francs à 12 mois, s'appuyant sur la croissance bénéficiaire du groupe et l'évaluation raisonnable de l'action. Pour sa part, Dufry a progressé de 1% à 99. Le CEO de la société a déclaré dans une interview que la compagnie participera activement à la consolidation du secteur par de futures acquisitions. Il a également ajouté que la fragmentation de la branche offre actuellement de bonnes opportunités d'acquisitions.