Le marché suisse s'est quelque peu affaibli, les intervenants demeurant toujours préoccupés par la situation au Proche-Orient. Le SMI a clôturé en repli de 0.5%, enfonçant la marque des 7'500 à 7'461 points et le SPI de 0.6% à 5'807 points. Sur le marché local, Kudelski a particulièrement souffert mardi dans le sillage d'un article paru dans la presse américaine, selon lequel il pourrait perdre son principal client, Echostar. En effet, celui-ci pourrait passer dans le giron de son concurrent DirecTV, société de l'empire Murdoch. Affaire à suivre. Après avoir touché un point bas de 25 en cours de journée, le titre a clôturé en recul de 6.3% à 26.20. Dans un autre registre, SGS a cédé 4.4% à 1'088 dans le sillage de prises de bénéfices et en dépit de la publication de résultats semestriels nettement supérieurs aux attentes du marché. Aux bancaires, UBS a affiché une légère baisse de 0.2% à 60.95 au lendemain du lancement de son programme de rachat d'actions. La banque a annoncé l'ouverture, à New York, de sa première filiale exclusivement dédiée à une clientèle très fortunée. Les pharmaceutiques ont affiché une certaine résistance, Novartis et Roche campant tous deux sur leur position à respectivement 67.60 et 206.80. Pour sa part, Nestlé, qui s'était distingué la veille, a perdu 1.1% à 387. Au sein des valeurs secondaires, Micronas a présenté ses comptes semestriels qui ont nettement dépassé les attentes en matière de chiffres d'affaires et de prévisions de ventes pour le 3ème trimestre. Cependant, les résultats opérationnel et net n'ont pas atteint les prévisions du marché. Les analystes ont donc jugé ces résultats décevants. De plus, la société n'a pas fourni d'indications relatives au chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice en cours. Le titre a reculé de 4.3% à 25.60. Pour sa part, Ascom a annoncé la signature d'un contrat avec l'armée suisse, sans en divulguer le montant exact. La société équipera donc l'armée suisse avec son système mobile de contrôle polyvalent Meleis. Avec ce système utilisé dans des opérations de maintien de la paix, Ascom espère créer une base pour d'autres activités à l'étranger. Le titre s'est replié de 0.8% à 12.50.