A quelques heures de l'issue de la réunion de la Réserve fédérale, le marché suisse se comporte de manière prudente. Après avoir touché un point haut de 5121, l'indice SMI clôture en repli de 0,5% à 5011. Aujourd'hui, ce sera au tour de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne de tenir leur réunion de politique monétaire. Dans le compartiment des assurances, Swiss Life grimpe de 6% à l'annonce du départ avec effet immédiat de son très controversé directeur général, Roland Chlapowski. Son remplaçant, Rolf Dörig, responsable de la clientèle suisse entreprises et particuliers de CS Group, fait part de son soutien total à l'actuel recentrage stratégique du groupe sur l'assurance vie, son principal métier. La nouvelle direction devrait permettre à Swiss Life de restaurer la confiance des investisseurs. Celle-ci a été fortement détériorée par les erreurs comptables et les débats au sujet de la société d'investissement Long Term Strategy. A l'issue de la réunion du conseil d'administration, les autres membres de la direction ont confirmé le maintien de l'augmentation de capital comprise entre 900 millions et 1,2 milliard de francs. Dans un autre registre, ABB s'envole de près de 20% à 2,87. Le groupe a reçu le feu vert des autorités européennes pour la cession de sa division Structured Finance au géant américain General Electric. Le produit de la vente, environ 2,3 milliards de dollars, contribuera à la réduction de la dette de la société et lui permettra d'atteindre son objectif de l'année dans ce domaine, soit 1,5 milliard de dollars. Sa dette nette se montait à 4,1 milliards de dollars au début de l'année. Aux pharmaceutiques, Novartis s'apprécie de près de 2% à 57. Les autorités suisses ont donné leur aval à la commercialisation de son médicament Myfortic utilisé en cas de transplantation d'organes. Selon les estimations des analystes, le traitement devrait être lancé aux Etats-Unis et en Europe l'année prochaine. Son chiffre d'affaires annuel est estimé à quelque 600 millions de dollars. Au sein des valeurs secondaires, Swisslog progresse de plus de 15% à 15,45. La société annonce la vente de sa division Corob à CPS Color, sans mentionner le montant de la transaction. Par ailleurs, les entrées de commandes du groupe ont augmenté de 21% à 746 millions de francs. Compte tenu de l'environnement économique incertain, Swisslog entend poursuivre son programme de réduction des coûts mis en place il y a quelques mois, ainsi que le désinvestissement de ses activités périphériques.