Au lendemain du week-end et après avoir vécu une fin de semaine très tourmentée, le marché suisse a repris le chemin de la hausse lundi. Ce redressement fait suite au soutien affiché par le gouvernement américain aux établissements hypothécaires Fannie Mae et Freddie Mac. Ceux-ci ont obtenu l'accès direct à des lignes de crédit de la Réserve fédérale. La volatilité demeure cependant élevée sur les marchés en ce moment. Soutenu par les bonnes performances des cycliques et de Roche, le SMI a terminé la journée en progression de 0,5% à 6675,26 points et le SPI de 0,6% à 5599 points.

Cette semaine sera marquée par l'ouverture de la saison de la publication des résultats semestriels, avec Richemont et Novartis notamment.

Dans le compartiment des pharmaceutiques, Roche a donc soutenu la tendance avec une hausse de 0,9% à 182 francs. U Nestlé a gagné 0,5% à 43,60 francs. U Les cycliques se sont distinguées, emmenées par ABB (+3,4% à 27,66 francs) et Holcim (+2,4% à 74,35 francs).

Aux bancaires, UBS a grignoté 0,2% à 19,53 francs, tandis que Credit Suisse Group clôturait quasiment sur les niveaux de vendredi à 41,60 francs (-0,1%). A noter que Merrill Lynch et JP Morgan publieront leurs résultats trimestriels cette semaine.

Aux assurances, Zurich Financial Services (+1,1% à 265,25 francs) a continué de profiter de sa décision de ne pas racheter la division assurances de Royal Bank of Scotland.

Parmi les valeurs secondaires, Valora a engrangé 1,35% à 247 francs. Dans une interview accordée au Finanz und Wirtschaft, le patron du groupe s'est montré satisfait de la marche des affaires au cours du premier semestre 2008. Il est par ailleurs confiant d'atteindre son objectif de croissance du résultat de 10 à 15% pour l'ensemble de l'année. Enfin, le CEO a indiqué que le secteur «convenience» deviendrait l'un des piliers du groupe, c'est pourquoi il envisage d'y investir de façon considérable.

Pour sa part, Rieter a progressé de 1,1% à 301,25 francs. La banque Sarasin a baissé son rating sur le titre à «réduire», par rapport à «neutre» auparavant. L'institut financier a indiqué que l'action n'était pas attrayante, compte tenu des incertitudes actuelles.