En cours de journée, le marché suisse parvient à progresser et à conforter sa position au-dessus de la marque psychologique des 5000 points, culminant à 5101. Dans l'après-midi, l'indice SMI doit renoncer à ses gains en raison de l'ouverture négative de Wall Street. Les investisseurs se concentrent sur les valeurs spéculatives à l'instar d'ABB, Zurich Financial Services, CS Group ou Kudelski. Dans le compartiment des assurances, Swiss Life grimpe de plus de 8%. La compagnie annonce les termes de son augmentation de capital de 1,1 milliard de francs, soit 10,8 millions de nouvelles actions. Swiss Life compte lever entre 200 et 250 millions de francs par l'intermédiaire d'obligations convertibles en actions de la compagnie en 2005 au plus tard. Le prix a été fixé à 79 francs, soit un discount légèrement supérieur à 50% par rapport à la clôture de vendredi. Les droits de souscription seront négociables entre le 25 novembre et le 2 décembre et peuvent être exercés entre le 25 novembre et le 3 décembre, le règlement étant prévu au 6 décembre. Selon Swiss Life, plusieurs grands investisseurs ont annoncé qu'ils souscriraient à hauteur d'environ 35% de la nouvelle émission. CS Group détient une participation d'un peu moins de 10% dans l'assureur, le groupe italien La Fondiaria d'environ 12%. Dans un autre registre, Lonza s'apprécie de 1%. Le conseil d'administration prévoit de tenir une réunion avec Christoph Blocher, un grand actionnaire du groupe, au cours des prochaines semaines. Celui-ci détient une participation directe de 11,3% et une participation indirecte de 20,7% dans Lonza. Christoph Blocher a menacé de vendre ses actions si le groupe ne lui octroie pas un siège dans son conseil d'administration. Le président de Lonza, Sergio Marchionne, qui n'a pas de très bonnes relations avec Blocher, a estimé récemment dans la presse qu'il n'était pas nécessaire de donner un siège au politicien d'extrême droite. Martin Ebner, l'allié de Christoph Blocher, a cédé le mois dernier sa participation de 19,1% dans Lonza et a quitté la présidence du groupe chimique. Par ailleurs, un courtier américain recommande le titre à l'achat avec un objectif de cours de 113 francs. L'analyste apprécie la stratégie du groupe qui met en avant la croissance interne basée sur les nouvelles technologies et sa gestion des coûts.