En début de semaine, le marché suisse progresse, soutenu par les valeurs financières, Roche et Nestlé. Encouragé par l'ouverture positive de Wall Street, l'indice SMI termine la journée sur une belle hausse de 2,5%, ce qui lui permet de conquérir le sommet des 5 500 points. Cette semaine, l'attention des investisseurs sera concentrée sur de nombreuses publications de résultats semestriels: Nestlé, Swisscom, Ciba SC, Clariant et Swatch Group.

Dans le compartiment des pharmaceutiques, Novartis grignote 0,3% à 64,15. La commercialisation de son traitement contre l'eczéma Elidel a été autorisée dans 13 pays européens, dont la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Grande-Bretagne. Selon certaines estimations, l'Elidel pourrait générer un chiffre d'affaires compris entre 600 et 900 millions de francs dans un horizon à 2006 et aider ainsi le groupe bâlois à atteindre une croissance de ses ventes à deux chiffres.

Dans un autre registre, Nestlé s'apprécie de 2,8% à 345 à l‘avant-veille de la publication de ses résultats au cours du premier semestre. Selon les estimations des analystes, son bénéfice net devrait augmenter de 30% à 4,2 milliards de francs grâce au gain de 2,2 milliards de dollars émanant de l'introduction en Bourse de sa filiale ophtalmologique Alcon au mois de mars. Sans tenir compte de cette opération, le profit du groupe serait inchangé par rapport au premier semestre 2001. Nestlé ne devrait pas avoir atteint son objectif de croissance interne de 4% en raison de l'impact de l'effet de changes, des changements de prix ainsi que des acquisitions et des désinvestissements.

Aux bancaires, Julius Bär grimpe de près de 7% à 375,50. Le groupe dément un article paru dans la presse financière anglo-saxonne faisant état d'une cession de son activité de courtage. Cette mesure lui permettrait de réduire ses coûts de 20%. Le titre continue par ailleurs de profiter de la publication de résultats semestriels moins mauvais que prévu en fin de semaine passée. Les valeurs technologiques sont soutenues par la hausse du Nasdaq en fin de semaine passée. Il semblerait que le pire soit passé pour le secteur.