La grande volatilité du dollar et l'absence de préalable venant des Etats-Unis ont rendu les investisseurs prudents. Malgré les excès d'optimisme de jeudi, qui avaient conduit à une performance exagérée de l'indice SMI, la Bourse suisse a réussi à clôturer en légère hausse vendredi, surtout grâce à la bonne performance des actions Nestlé et Credit Suisse. A noter qu'une majorité des membres du SMI ont terminé la session en territoire négatif. Le volume traité est resté modeste avec l'attention des participants concentrée sur le cours du dollar et la réouverture de la Bourse américaine après son jour férié («Thanksgiving»). Les chiffres publiés vendredi par le Secrétariat d'Etat à l'économie et par l'Université de Zurich n'ont pas eu beaucoup d'impact sur la Bourse.

Les actions du secteur chimique et celles des assurances ont été les perdantes de la séance. Un broker américain a augmenté sa recommandation sur le secteur de l'alimentation et de la nutrition, ce qui a aidé les actions Nestlé à réussir la meilleure performance de la journée. Les titres Unaxis ont continué de bénéficier des rumeurs de restructuration entourant la société depuis quelques jours. Les actions Credit Suisse ont été à nouveau bien entourées, toujours influencées par des spéculations de rachat de Winterthur par une compagnie d'assurance française. Les titres Swatch Group ont terminé la journée «derniers de classe», touchés par la faiblesse de la monnaie américaine.

Hors SMI, la journée s'est déroulée dans le calme avec une majorité de titres clôturant en baisse du fait de prises de bénéfices. Les actions Actelion et Kuoni ont continué d'attirer les acheteurs.